Au Burkina Faso, une « école de maris » enseigne que pour être un homme, il faut respecter les femmes » | AUTONOMISATION DES FEMMES ET DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE AU SAHEL

Actualités

Au Burkina Faso, une « école de maris » enseigne que pour être un homme, il faut respecter les femmes »

MAMBOUE, Burkina Faso – Waimbabie Gnoumou apprend à être un meilleur mari, explique sa femme Martine. Il se rend dans une école particulière qui enseigne précisément cela aux hommes. L’école de maris et futurs maris de Mamboué, un village de l’ouest du Burkina Faso, déconstruit les stéréotypes de genre et montre aux hommes le rôle qu’ils ont à jouer dans l’élimination de la violence et l’émancipation de leurs femmes et de leurs filles.

« Depuis qu’il a commencé à aller dans cette école, notre relation s’est beaucoup améliorée », déclare Martine.

Consultez la suite de cet article sur le blog de l’UNFPA.

Accès pays

Six pays du Sahel sont concernés par l’initiative : BURKINA FASO, CÔTE D’IVOIRE, MALI, MAURITANIE, NIGER, TCHAD. L’objectif est de permettre à ses principales bénéficiaires,
les femmes et les jeunes filles, d’être autonomes et de pouvoir prendre des décisions qui contribueront, de façon durable, au développement de leurs
communautés.

Partenaires