Afrique : quand la société tout entière se mobilise pour offrir un avenir meilleur aux filles | AUTONOMISATION DES FEMMES ET DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE AU SAHEL

Actualités

Afrique : quand la société tout entière se mobilise pour offrir un avenir meilleur aux filles

Alice Adja a abandonné l’école à l’âge de huit ans. Quelques années plus tard, n’ayant pas les moyens de payer ses études et de s’occuper d’elle et de ses six frères et sœurs, ses parents l’ont envoyée vivre chez une tante à Abidjan. Là-bas, elle enchaîne des petits boulots. Aujourd’hui, Alice a 21 ans et travaille comme employée de maison chez une famille de Yopougon, un quartier dans la banlieue d’Abidjan. Mais elle n’a pas l’intention de faire cela toute sa vie. Elle veut créer son entreprise et être son propre patron : « Un jour, je serai chef pâtissier », assure-t-elle d’un ton déterminé. « J’aurai ma propre pâtisserie, ici ou à l’étranger. »

En Afrique, et notamment au Sahel, de nombreuses filles issues de familles précaires n’ont pas vraiment le temps de réfléchir à leur avenir et à ce qu’elles aimeraient devenir. Leurs aspirations, leurs rêves et leurs espoirs sont souvent balayés par les tâches quotidiennes de leur foyer. La majorité d’entre elles ne peuvent pas rester à l’école, sont mariées dès qu’elles atteignent la puberté et deviennent mamans très jeunes. Un cercle vicieux qui se répercute sur leur santé et leur offre peu d’opportunités économiques.

Consultez la suite de cet article sur le blog de la Banque mondiale.

Accès pays

Six pays du Sahel sont concernés par l’initiative : BURKINA FASO, CÔTE D’IVOIRE, MALI, MAURITANIE, NIGER, TCHAD. L’objectif est de permettre à ses principales bénéficiaires,
les femmes et les jeunes filles, d’être autonomes et de pouvoir prendre des décisions qui contribueront, de façon durable, au développement de leurs
communautés.

Partenaires